Dépôt de fichiers en attente de classement

Incendie de Notre Dame de Paris

La Flèche et son symbole

Et maintenant, que va-t-on faire ?

La charge émotionnelle ressentie en ce lundi 15 Avril 2019 à 18h30 devant cet incendie qui ravageait Notre Dame de Paris, s’estompera au fil des jours.

Nous sommes peinés, tristes, mais pleins d’espoir pour le futur :

la reconstruction de cette flèche.

Aujourd’hui, demeure cette vaste plaie, ce trou béant, cette cicatrice encore fumante d’où s’élevait majestueuse, élégante et conquérante vers le ciel qu’Elle voulait atteindre :

la flèche de la Cathédrale Notre Dame.

Mais qu’allons nous faire ?

En tant qu’artiste, je serai un défenseur de la fidélité de ce qui était.

Peut-on imaginer un Architecte, sous prétexte d’apporter une « touche de modernité » à l’œuvre qu’il restaure, dénaturer l’esthétique apparente de celle-ci ?

Quelle responsabilité et quel manque de respect pour les bâtisseurs/créateurs d’autrefois.

Bien sûr (et c’est bien souvent le cas), ce restaurateur, ce maitre artisan ne pourra pas employer les mêmes matériaux – produits – ingrédients – pigments que ceux d’autrefois.

Bien sûr, la technique ne sera pas la même.

En peinture, le Sfumato de Léonard de Vinci, technique déjà très particulière de cette époque n’est plus à la portée de tous aujourd’hui.

Mais nous avons un véritable savoir-faire adapté à notre époque du 21ème siècle.

Les compétences et l’éthique de ceux qui auront la charge de ces immenses travaux, de redonner à la Cathédrale de Paris tout son éclat, ne devraient faire aucun doute.

Ils n’auront comme souci premier, et comme objectif, qu’un seul but :

la reconstruction de Notre Cathédrale.

Il faudra du temps… mais, aidons-nous, et le ciel nous aidera…

Raphaël Toussaint – 18 Avril 2019